Incidents au Stade de France : Des supporters de Liverpool et du Real auditionnés mardi par le Sénat

Thomas COEX / AFP

FOOTBALL - La commission des lois et de la Culture du Sénat a décidé de donner la parole à des supporters de Liverpool et du Real dans le cadre de l’enquête sur le fiasco du Stade de France

Après le témoignage du maire de Liverpool, Steve Rotheram, devant le Sénat, des supporters de Liverpool et du Real Madrid doivent à leur tour être auditionnés mardi prochain à 16h30, dans le cadre de l’enquête menée par la commission des lois et de la Culture après le fiasco du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions.

Des scènes de chaos avaient émaillé ce match, remporté par Madrid (1-0), provoquant notamment le retard du coup d’envoi de la rencontre. Le groupe PS du Sénat, présidé par l’ancien ministre des Sports Patrick Kanner, a jugé mercredi « indispensable d’entendre les témoignages des représentants des supporters du club de Liverpool, mais également ceux du Real Madrid ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.



« Nombre de supporters ont été victimes d’actes de délinquance » aux abords du stade, ils « doivent pouvoir donner leur version des faits », estiment les sénateurs PS. Ils auraient aussi pu ajouter la police française dans le lot, de nombreux fans ayant depuis témoigné de la brutalité des for(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Incidents au Stade de France : La justice réclame les images de vidéosurveillance trop tard, la police propose les siennes
Incidents au Stade de France : La réponse policière porte un « grave préjudice à l’image de la France », selon le gouvernement
Incidents au Stade de France : L’opposition dénonce la destruction « volontaire » d’images de vidéosurveillance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles