Incidents au Stade de France : un rapport gouvernemental pointe des failles dans la gestion de la foule

© AFP

Les faits. Michel Cadot, le délégué interministériel aux Jeux olympiques et aux grands événements, ancien préfet, a remis vendredi matin un rapport à la Première ministre, Élisabeth Borne , sur les incidents qui se sont déroulés à l'extérieur du Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, le 28 mai dernier. Spectateurs sans billets qui escaladent les grilles, supporters et familles aspergés de gaz lacrymogènes, victimes de vols ou d'agressions... Ce document de 30 pages revient sur le déroulé de la soirée, de la préparation « en 3 mois au lieu de 18 », à l'arrivée mal « signalisée » des supporters en transports, jusqu'à l'embolie aux « points de pré-filtrages », combinée à un phénomène de « délinquance d'opportunité » aux abords du stade.

Les recommandations. Dans le rapport, Michel Cadot fait part des « interrogations de la part d'observateurs extérieurs sur la capacité de notre pays à livrer et à réussir les grands événements sportifs dont nous aurons prochainement la responsabilité ». Et notamment les Jeux olympiques qui doivent se dérouler à Paris en 2024 . Pour que ces faits ne se reproduisent plus, (ils sont qualifiés « d'atteinte à l'image de la France » par le rapporteur), Elisabeth Borne a chargé le ministre de l'Intérieur et la ministre des Sports de « mettre en œuvre sans délai » les recommandations de ce rapport. En priorité, Michel Cadot demande la mise en place d'une instance de pilotage nationale pour tous l...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles