Incidents au Stade de France: Le Pen accuse Darmanin de "mentir de manière éhontée"

La candidate RN aux législatives assure que le ministre de l'Intérieur ment sur les responsables des incidents qui se sont produits lors du match Liverpool-Real Madrid et rejette la faute sur "des hordes de voyous de banlieue".

Une semaine après, la polémique continue. En campagne dans le Nord pour les élections législatives, Marine Le Pen a de nouveau critiqué ce vendredi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin au sujet des incidents survenus au Stade de France, samedi dernier en marge de la finale de la Ligue des champions.

"Ce qui est plus grave que l'incompétence et l'imprévoyance, c'est le mensonge en réalité. Plusieurs jours plus tard, Gérald Darmanin continue à mentir de manière éhontée et sur ce qui s'est passé et sur les responsables de ce chaos. C'est une manière de détourner le sujet principal" a déclaré la députée du Rassemblement national au micro de BFMTV.

"Des hordes de voyous"

Selon elle, ce qui s'est passé au Stade de France "n'est que la partie émergée de l'iceberg de l'ensauvagement de notre pays".

"Des hordes de voyous de banlieue ont débarqué pour faire des razzias, ont bousculé, agressé sexuellement, volé, frappé des supporters sans que la France ait été dans la capacité de les défendre parce que les ordres de nos policiers n'étaient pas les bons, c'est ça le sujet principal, et encore ça n'est que la partie émergée de l'iceberg de l'ensauvagement de notre pays", a-t-elle lâché.

Marine Le Pen avait déjà estimé que le ministre de l'Intérieur "devrait de lui-même considérer qu'il doit partir" et accusé Gérald Darmanin de mensonge au sujet des milliers de faux billets à l'origine des incidents.

Aucune plainte pour agression sexuelle

Après le match, Gérald Darmanin avait expliqué que des incidents étaient survenus en raison de "30.000 à 40.000 supporters anglais" qui se sont retrouvés au Stade de France, "soit sans billet, soit avec des billets falsifiés".

Auditionné par la commission des lois du Sénat, il a rappelé que les débordements n'ont eu lieu que devant les tribunes des supporters de Liverpool et précisé que "2800 faux billets" ont été scannés après le pré-filtrage et que certains faux billets ont été dupliqués jusqu'à plus de 700 fois.

Concernant les cas d'agressions sexuelles évoqués par Marine Le Pen, aucune plainte n'a pour l'instant été déposée, a indiqué une source policière à BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron "furieux" après le fiasco du Stade de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles