Incidents au Stade de France : « On ne peut être au ban des nations sur l’organisation d’événements sportifs »

© AFP

François-Noël Buffet, sénateur LR du Rhône, préside la commission des lois du Sénat qui a auditionné mercredi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, pour tenter d’éclaircir le déroulement des incidents survenus autour du stade de France  lors de la finale de la Ligue des champions opposant samedi Liverpool au Real Madrid. Les deux ministres ont confirmé leur version des faits , celle qui prétend que 30 à 40 000 supporters de Liverpool présents autour du stade sans billet, ou munis de faux sésames, seraient en grande partie responsables des troubles à l’ordre public. Interrogé par le JDD, François-Noël Buffet préfère se réjouir du mea culpa formulé par les deux membres du gouvernement.

Qu’avez-vous pensé des auditions de mercredi ?
Elles ont été utiles parce qu’elles ont permis aux ministres de donner leurs justifications mais surtout de reconnaître qu’il y a eu des défaillances lors de l’organisation de l’événement. Et ils ont évoqué une part de responsabilité. Ce n’était pas arrivé depuis samedi soir et donc c’est un point extrêmement important. Une partie des explications doit encore être confirmée et analysée. Autre élément positif : les parlementaires se sont mobilisés et cela a permis d’avancer.

Quelles sont les zones d’ombre qui subsistent encore ?
Nous avons encore besoin d'approfondir certains sujets. Premièrement, pourquoi un tel défaut d’anticipation dans l’organisation de cette manifestation ? Deuxièmement, l...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles