Incidents au Stade de France : Gérald Darmanin s'excuse mais maintient ses chiffres controversés

Des excuses mais pas de changement sur la ligne de défense. Quatre jours après les incidents en marge de la finale de la Ligue des Champions, le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin a maintenu sa version controversée sur le nombre de faux billets. Il était auditionné en même temps que la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra.

Devant la commission des lois et de la culture du Sénat, mercredi soir, il a martelé que 110 000 personnes se sont présentées "dans et autour" du Stade, soit "35 000" supporters de plus que la jauge prévue et munis, selon lui, de billets falsifiés ou sans billet.

"débordements parfois inacceptables"

"Il est évident que les choses auraient pu être mieux organisées", a t-il dit, déplorant une "fête du sport gâchée" et des "débordements parfois inacceptables".

Il s'est aussi "excusé très sincèrement" auprès des supporters de Liverpool pour "les grands dégâts, notamment sur des enfants" causés par les gaz lacrymogène.

Lors de la séance, le ministre de l'Intérieur a pour la première fois, assuré avoir demandé des sanctions au préfet de police pour deux membres des forces de l'ordre coupables selon lui d'une utilisation "contraire aux règles d'emploi" du gaz lacrymogène.

Le ministre a également annoncé qu'à partir de lundi, les Britanniques et les Espagnols "pourront déposer plainte dans leur pays", expliquant que des policiers Français seront dépêchés sur place.

"Un ministre qui ment"

Les chiffres de supporters sans billets avancés par Gérald Darmanin sont un "mensonge gravissime", a dénoncé mercredi Marine Le Pen (RN), estimant qu'il "devrait de lui-même considérer qu'il doit partir".

"Un ministre qui ment, c'est une mauvaise nouvelle et pas de bon augure pour le quinquennat qui s'annonce", a estimé de son côté l'eurodéputé LFI Manuel Bompard, bras droit de Jean-Luc Mélenchon, sur Franceinfo.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles