Incidents au Stade de France : les Britanniques vent debout contre la version des autorités françaises

Depuis deux jours, la France, à travers ses ministres, tient le même discours sur les incidents qui ont émaillé la finale de la Ligue des Champions : ils mettent en cause les faux billets des supporteurs de Liverpool. Mais en Angleterre, c'est un tout autre son de cloche. Les témoignages se multiplient Outre-Manche pour dénoncer la mauvaise gestion autour du stade et l'attitude des forces de l'ordre. Le gouvernement britannique demande l'ouverture d'une enquête officielle sur les incidents.

"Traiter les supporteurs comme des animaux, c'est impardonnable"

Downing Street a exprimé sa "profonde déception" sur la manière dont les fans anglais ont été traités. "Les images vues au Stade de France sont inquiétantes et navrantes", a déclaré un porte-parole. C'est aussi l'avis d'Andy Born, député de Liverpool, qui était présent à Paris samedi soir et qui, le premier, a demandé l'ouverture d'une enquête officielle sur ces incidents. "Les policiers s'y sont très mal pris, les organisateurs aussi. Il y avait de gros problèmes sur place. Certaines portes étaient bloquées. C'était épouvantable, il n'y a pas d'autre mot. L'atmosphère était très hostile. Traiter les supporteurs comme des animaux, c'est impardonnable", a-t-il

 

>> LIRE AUSSI - INFO EUROPE 1Stade de France : le renseignement avait alerté des risques de faux billets et de débordements

Les Britanniques vents debout contre la version des autorités françaises

Surtout en Angleterre, la version des autorités françaises ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles