Incident raciste à l'Assemblée : Renaissance «ne siègera pas» faute d'une sanction lourde contre le député RN

© Geoffroy VAN DER HASSELT

Le groupe Renaissance "ne siègera plus" tant que le député RN accusé d'avoir lancé dans l'hémicycle des propos racistes à l'encontre de son collègue LFI ne sera pas lourdement sanctionné, a indiqué jeudi le vice-président du groupe Sylvain Maillard.

À lire aussi «Qu'il(s) retourne(nt) en Afrique» : un dérapage raciste à l'Assemblée nationale ?

"Nous ne siègerons plus tant qu'une sanction lourde (n'aura) pas été prononcée (...). Le vernis est en train de craquer. C'est ça le Rassemblement national", a relevé le député devant la presse. "Marine Le Pen doit exiger sa démission sans délai", a tweeté de son côté Stéphane Séjourné, numéro un du parti présidentiel.


Retrouvez cet article sur ParisMatch