Incident raciste à l'Assemblée: Grégoire de Fournas affirme qu'il va "rester député"

Le député RN se défend d'être raciste et dénonce une "justice politique", après les nombreuses condamnations formulées en réponse à ses propos tenus à l'Assemblée nationale.

Dans la tourmente, Grégoire de Fournas refuse de quitter le navire. Le député RN, qui a lancé jeudi à l'Assemblée nationale "Qu'il retourne en Afrique!" au député insoumis Carlos Martens Bilongo, alors qu'il posait une question au gouvernement, a annoncé ce vendredi son intention de ne pas quitter sa fonction.

"Je reste député", a-t-il affirmé sur BFMTV.

"Ce que j'ai dit était tout à fait dans le champ républicain, tout à fait conforme à ce que nous défendons depuis des années", s'est-il justifié.

Il affirme, lors de sa sortie dans l'hémicycle, avoir réagi aux propos du député LFI portant sur un bateau de SOS Méditerranée transportant des migrants et non avoir visé le député lui-même, alors que ses propos suscitent un tollé au sein de la classe politique.

Une "manipulation"

Le député RN a par ailleurs présenté "ses excuses au député s'il a pu mal interpréter ce propos et s'il a pu être blessé". Grégoire de Fournas a assuré avoir "toujours vu (le député insoumis) comme un député français", se défendant d'être raciste.

L'élu RN a dénoncé une "manipulation" et une "justice politique" à son encontre, alors que ses propos ont donné lieu à de nombreuses condamnations de membres de la classe politique.

La séance de questions au gouvernement a été interrompue jeudi, après la sortie du député RN, un événement très rare. Le député RN est convoqué ce vendredi au bureau de l'Assemblée pour s'expliquer.

Le parti Renaissance a lancé une pétition en ligne pour demander la démission du député, tandis que le ministre de l'Intérieur a estimé que "la question de la démission (du député) se pose".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Carlos Martens Bilongo: "La présidente de l'Assemblée a entendu comme moi, "Retourne en Afrique""