Incident jugé raciste à l'Assemblée : qui est le député Carlos Martens Bilongo?

© Bertrand GUAY

«Je m’appelle Carlos Martens Bilongo. Je suis né en France, à Villiers-le-Bel, en 1990. J’y ai grandi et j’y ai passé toute ma vie». L’élu Insoumis a publié jeudi un communiqué commençant par ces mots. Quelques heures après avoir été la cible d’un dérapage jugé raciste à l’Assemblée nationale.

Ce jeudi lors des questions au gouvernement, le député, noir et d’origine congolaise, évoquait au micro le «drame de l'immigration clandestine». C’est alors qu'a retenti dans l'hémicycle un «Qu'il retourne en Afrique», lancé par l’élu RN Grégoire de Fournas et retranscrit ainsi dans le compte rendu de séance. La présidente de l'Assemblée a mis fin à la séance.

À lire aussi Coups, caquetage, invectives... les incidents les plus houleux à l'Assemblée nationale

Pour Carlos Martens Bilongo, il n’y a pas de doute sur le fait que la phrase en question lui était destinée. Le député frontiste évoque pour sa défense qu’il s’exprimait au pluriel et que ses propos visaient les bateaux de migrants.

"Le racisme nous rattrape toujours, même dans les lieux les plus prestigieux de la République"

«Qu’ils tordent les mots pour justifier l’injustifiable. Mais soyons sérieux : cela aurait-il été plus acceptable» que les propos du RN soient adressés «aux réfugiés du bateau de SOS Méditerranée en situation critique?», fait-il remarquer dans sa missive. «Le racisme est-il devenu si banal pour que cette phrase soit devenue acceptable?». «Je ne pensais pas entendre un jour ces mots au sein de l...


Lire la suite sur ParisMatch