"Un incident inacceptable" : La presse présidentielle furieuse contre l'Elysée après le voyage d'E. Macron en Algérie

Abaca
Abaca

La colère des médias. Hier soir, dans un mail envoyé à l'Elysée et que "Libération" s'est procuré, l'Association de la presse présidentielle (APP) a fait part de son mécontentement après le récent déplacement officiel d'Emmanuel Macron en Algérie. "Le samedi 28 août, la quasi-totalité des journalistes accrédités a été empêchée de suivre jusqu'à son terme le voyage officiel du président de la République en Algérie", raconte-t-elle dans son texte d'entrée.

"Des conditions de travail très difficiles tout au long du voyage"

"L'avion de la délégation officielle qui les transportait a en effet décollé de l'aéroport d'Oran alors que le président s'apprêtait à signer à Alger une 'déclaration commune' avec son homologue Abdelmadjid Tebboune, puis à s'adresser à la presse (chacun des deux chefs d'Etat a répondu à une question). Seul un pool restreint a pu suivre cette séquence qui n'était initialement pas au programme", poursuit l'APP. Et d'indiquer : "Les autres journalistes non seulement n'étaient pas sur place, mais étaient en vol pendant la conclusion de ce voyage". L'Association de la presse présidentielle juge "inacceptable cet incident" et rappelle "ce principe simple" : "Les journalistes accrédités ne doivent en aucun cas être contraints de quitter le lieu d'un déplacement avant le départ du président de la République".

Par ailleurs, les journalistes dénoncent des "conditions de travail très...

Lire la suite


À lire aussi

Réforme de l'audiovisuel public : Françoise Nyssen va porter plainte contre X après une publication dans "Le Monde"
Un chroniqueur de la chaîne L'Equipe choque après ses propos virulents contre l'OM
"On refait le monde" : Nicolas Hulot furieux après un échange tendu avec Abnousse Shalmani