Inceste : depuis le témoignage de Camille Kouchner, la parole se libère

Le livre de Camille Kouchner, La Familia Grande, publié aux éditions du Seuil, a eu l’effet d’une bombe. Il a permis à des personnes brisées par le viol et l’inceste de prendre la parole pour dénoncer ces actes. La fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner raconte dans son ouvrage le calvaire de son frère jumeau, et accuse son beau-père, le politologue médiatique Olivier Duhamel, de l'avoir agressé sexuellement. Une réforme devrait prochainement être votée. Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, est également monté au créneau. "Un type de 60 ans ne peut pas soutenir qu’il couche avec une gamine de 14 ans et demi consentante", s’était-il indigné. Violée pendant des années par son père Mais une autre histoire secoue toutes ces personnes à l’enfance dévastée. Denis Mannechez était en couple avec sa fille Virginie. Tous les deux ont eu un enfant ensemble. Quand Virginie l’a quitté pour se réfugier chez un garagiste, le père a décidé de tuer les deux personnes. À son procès, où il a été condamné à la perpétuité, sa seconde fille, la sœur de Virginie, Betty, était présente. Elle a été violée par son père pendant des années. Aujourd’hui, elle cherche à se reconstruire.