Inceste : avant Camille Kouchner, ces célébrités ont brisé l'omerta

·1 min de lecture

Se libérer des maux avec les mots. Pour panser ses plaies et lever l’omerta, Camille Kouchner s’est tournée vers la littérature. Dans son ouvrage La Familia Grande, qui paraîtra ce jeudi 7 janvier, la juriste de 45 ans a en effet révélé un lourd secret familial : le politologue Olivier Duhamel aurait abusé de son frère jumeau, alors qu’il n’avait que 14 ans, à la fin des années 1980. Avant la fille de l’ancien ministre, d’autres célébrités sont passées par l’écriture d’un livre afin de briser le silence. Le tabou de l’inceste a en effet déjà été combattu.

Quelques années plus tôt, en 2004, Catherine Allégret avait rapporté les attouchements, qu’elles auraient subi enfant, et la tentative de viol, une fois adulte, de son beau-père, Yves Montand dans Un monde à l’envers. Claude Ponti, auteur du livre Les Pieds Bleus, paru en 1995, avait également brisé le silence des sévices sexuels qu’il aurait subi dans son enfance par son grand-père. Christine Angot, quant à elle, a sorti trois livres sur les viols commis par son père, L’inceste, Une semaine de vacances et Un amour impossible.

Comme ces auteurs, Camille Kouchner aurait ressenti un soulagement en se libérant de ce secret. “Cela m'a fait un bien fou, oui, a-t-elle confié à L’Obs. L'écho public, ce n'est pas ce que je souhaitais, mais il m'a paru nécessaire pour donner de la visibilité aux incestes qu'on cache, qu'on tait.” La romancière Tristane Banon - qui a récemment interpellé la présidente de la commission pour lutter contre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Qui est Alexandre Kouchner, le fils de Bernard Kouchner et Christine Ockrent ?
VIDEO - "Je n'en peux plus" : Nicolas Sarkozy très seul avant sa rencontre avec Carla Bruni
"Salauds, vous avez tout balancé" : Evelyne Pisier en colère quand ses enfants ont révélé le terrible secret
Affaire Olivier Duhamel : Marie-France Pisier, la seule à avoir tenté de briser l’omerta
Christine Ockrent marâtre, Bernard Kouchner distant : Camille Kouchner acide