Sibérie: des incendies ravagent des centaines de bâtiments et font au moins 5 morts

Les autorités de Krasnoïarsk (Sibérie orientale) luttent contre de nombreux feux, aggravés par des vents plus violents que la normale. Environ 300 personnes et 90 véhicules tentent d'y faire face. Le gouverneur de la région a sollicité l'aide de territoires voisins.

L’état d’urgence a été décrété en Sibérie alors que de nombreux incendies sont aggravés par des vents violents en cours dans la région. Les autorités locales ont indiqué que ces feux ont touché des centaines de bâtiments et fait au moins cinq morts. « Le feu se propage dans plus de 16 zones habitées. Environ 200 bâtiments, plusieurs scieries, un jardin d'enfants brûlent, il y a déjà des morts », a déclaré sur Telegram le ministère des Situations d'urgence de cette région.

Selon les autorités, quelque 300 personnes et plus de 90 véhicules luttent contre ces incendies. « L'extinction est compliquée par les conditions météorologiques – des vents violents accélèrent la propagation des incendies et empêchent d'y mettre fin », a ajouté le ministère local.

Des vents à 40 mètres par seconde

Après avoir tenu une réunion d'urgence, le gouverneur de la région, Alexandre Ourss, a précisé dans un communiqué que les incendies avaient été provoqués par des vents atteignant dans certaines régions 40 mètres par seconde, contre 25 m/s prévus.

Ce vent aurait provoqué « des chutes d'arbres, des chevauchements et des chutes de lignes électriques », à la suite desquels « des incendies se sont déclarés simultanément dans de nombreuses zones du territoire de Krasnoïarsk ».

► À écouter aussi : Grand Reportage - Incendies en Sibérie, la lutte sans fin

Il est prévu que les vents conservent cette intensité pendant « au moins quatre à six heures », indique le bureau du gouverneur. « Nous avons demandé de l'aide à nos territoires voisins, mais nous sommes conscients que cela n'arrivera dans le meilleur des cas que dans quelques heures », a déclaré M. Ourss.

Des feux de plus en plus fréquents

« J'ai donné l'ordre de couper l'électricité sur une partie du territoire de la région, à l'exception des installations de survie, des stations-service et des systèmes d'approvisionnement en eau », a ajouté le gouverneur. Dans les zones les plus touchées, « des points d'hébergement temporaire seront ouverts et les personnes bénéficieront d'une assistance médicale et psychologique ».

Des incendies sans précédent ravagent depuis plusieurs années la Sibérie. En 2021, des feux, notamment dans l'est de la Sibérie, ont relâché 16 millions de tonnes de carbone (quatrième volume le plus élevé depuis le début des mesures en 2003), selon le rapport annuel sur le climat européen.

(Avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles