Incendies: qu'est ce que la technique du contre-feu tactique, utilisée par les pompiers ?

Incendies: qu'est ce que la technique du contre-feu tactique, utilisée par les pompiers ?
Des pompiers déclenchant un contre-feu dans le Gard en juin 2022 - BFMTV
Des pompiers déclenchant un contre-feu dans le Gard en juin 2022 - BFMTV

Combattre le feu par le feu. Les températures élevées combinées à la végétation très sèche et aux vents ont entrainé d'importants incendies dans le Sud de la France ces derniers jours. Parmi les techniques à disposition des sapeurs-pompiers pour les arrêter: les contre-feux, aussi appelés feux tactiques.

Concrètement, il s'agit de contenir la propagation d'un incendie en faisant brûler aux abords de celui-ci la végétation qui pourrait prendre feu. Les flammes arrivées ensuite ne trouvent donc plus rien pour se nourrir, l'incendie s'étend donc moins et est plus facile à maîtriser.

"Nous brûlons toute la végétation qui se trouve autour de façon à être totalement sécurisé sur cet espace", explique à BFMTV Nicolas Coste, pompier et conseiller technique sur les contre-feux, dans le Gard.

Une opération à surveiller de près

"Allumé de façon planifiée et contrôlée le long d’une zone ciblée, le contre-feu s’oppose à un incendie qui se développe pour supprimer le combustible situé sur sa trajectoire", explique un document du ministère de l'Intérieur sur ce sujet. "À la rencontre des deux foyers, l’incendie et le contrefeu s’éteignent, faute de combustible."

Le risque de cette opération est, bien évidemment, de déclencher un nouveau feu au lieu d'arrêter celui en cours. "Du moment où on porte le feu, on amène un danger, on en est conscient", explique à BFMTV Jérôme Jallet, commandant des opérations dans le Gard. Des précautions sont prises à l'avance, et le contexte de l'incendie et du lieu sont regardés de près.

Dans le Gard, les opérations de contre-feux en cours se font ainsi "pratiquement à la tombée de la nuit. Les conditions météo sont plus favorables, la température est nettement plus basse, l'humidité est montée également et il n'y a quasiment pas de vents, donc les conditions sont très bonnes pour faire l'opération", déclare Nicolas Coste.

Il faut "anticiper la situation, analyser les divers paramètres de terrain, de végétation, de météo générale et ses évolutions prévisibles", explique le document du ministère de l'Intérieur. Et "parfois, il s’agit de renoncer à toute proposition lorsque les conditions ne sont pas favorables".

"Tout est fait pour empêcher le feu de progresser"

Cette technique est inscrite "depuis 2004 dans le code forestier", est-il encore expliqué. "Le recours au feu tactique fait partie des techniques de lutte à la disposition du commandant des opérations de secours (COS) pour combattre les flammes".

"C'est une technique qui a été prescrite un bon moment, qui a maintenant été développée dans le Gard et en Lozère", mais aussi dans d'autres départements français, explique sur notre antenne Patrick Zimmermann, journaliste à La Lozère Nouvelle, qui a suivi les incendies dans son département ces derniers jours. "Tout est fait pour empêcher le feu de progresser en créant des brûlis".

Le feu tactique est régulièrement utilisé en France, note le document du ministère de l'Intérieur qui parle de "plusieurs dizaines d'actions de feux tactiques" lors des saisons de feux de forêt 2017 et 2019 en France. En Australie, lors des très grands incendies de l'été 2019/2020, ce procédé avait également été utilisé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles