Incendies dans le Languedoc: 900 hectares partis en fumée dans l'Aude, 200 dans l'Hérault

Les pompiers luttent depuis mercredi après-midi pour éteindre un feu très important dans le département de l’Aude, où près de 900 hectares sont déjà partis en fumée. Pour l'heure, aucune victime n'est à déplorer.

Un puissant incendie ravage le département de l’Aude depuis mercredi après-midi. Il s’est déclaré aux alentours de 16h00 sur la commune de Montirat, près de Carcassonne. Il "continue toujours de progresser", malgré la présence sur site ce jeudi matin de quelque 510 pompiers, a déclaré à l'AFP le commandant Philippe Fabre, chef du groupement opérationnel du Service départemental d'incendie et de secours de l'Aude (SDIS). Il n'a fait "aucune victime" et aucune habitation n'a été détruite, a-t-il ajouté.

Poussées par un vent fort avec des rafales pouvant atteindre 60 km/h, les flammes se sont propagées rapidement parmi les pinèdes et la végétation sèche, des zones d’intervention complexes pour les pompiers.

"Les conditions météo sont très difficiles car on a peu de réserve en eau et un vent fort. C’est une zone difficile d’accès et extrêmement boisée, donc avec du combustible en grande quantité", explique sur BFMTV le colonel Henri Benedittini, directeur départemental du SDIS de l’Aude

Dispositifs terrestres et aériens

"Plusieurs groupes d’intervention sont mobilisés: d’une part du département de l’Aude, d’autre part des renforts extra-départementaux. On a aussi l’unité de sécurité civile de Lézignan qui applique le retardant pour stabiliser le feu sur certains secteurs. On a eu aussi des moyens aériens: 4 Canadairs et 2 avions Dash bombardiers d'eau", détaille sur notre antenne Anne Laybourne, directrice de cabinet du préfet de l’Aude.

Mais la nuit a interrompu leurs rotations. "L'enjeu pour les heures qui viennent sera de positionner des hommes sur des points stratégiques" pour tenter de couper le feu et "qu'on n'ait plus, quand les moyens aériens pourront à nouveau intervenir, que des points chauds, épars", a indiqué à l'AFP le commandant Philippe Fabre, chef du groupement opérationnel du SDIS. Les appareils devraient décoller dès la levée du jour.

L'incendie s'est déclaré pour une raison encore inconnue. Au Nord de Monze, il commence à être maîtrisé mais progresse vers l’Est et le village de Pradelles-en-Val. Un important dispositif a également été déployé dans cette zone.

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :