Incendies de l'été : qui sont les pyromanes et comment sont-ils identifiés par la gendarmerie ?

De terribles images gravées dans les mémoires. Le sud-ouest de la France a été frappé par de terribles incendies cet été , et ce vendredi, la gendarmerie a présenté un bilan de son action. En réalité, chaque départ de feu entraîne immédiatement l'ouverture d'une enquête judiciaire. Au total, une cinquantaine de personnes ont été arrêtées et 12 ont d'ores et déjà été condamnées .

>> LIRE AUSSI - Europe 1 vous dévoile la facture de dix jours d'intervention sur les incendies en Gironde

Selon ce bilan, 43 dossiers ont été traités par la gendarmerie, et dans près d'un tiers des cas l'incendie était volontaire, voir prémédité, orchestré par des auteurs aux profils très variés , d'âge et de milieux sociaux très différents. Leur seul point commun est qu'il s'agit majoritairement d'hommes.

La technique de l'escargot pour déterminer l'origine d'un feu

L'identification de ces pyromanes s'est faite grâce a une enquête minutieuse. Une fois le feu éteint, les techniciens en identifications criminels de la gendarmerie se rendent sur place pour déterminer l'origine du feu, notamment grâce à la technique dite de l'escargot. "Nos techniciens identifient la zone de départ du feu, et ensuite, on va élargir le cercle, un peu comme la coquille d'un escargot", explique le lieutenant-colonelle Marie-Laure Pezant, porte-parole de la gendarmerie nationale, au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez Europe Soir Week-end en replay et en podcast ici

"On sanctuarise une zone", poursuit-elle, ce qui va...


Lire la suite sur Europe1