Incendies : quand des influenceurs donnent le mauvais exemple sur les réseaux sociaux

© BENJAMIN POLGE / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Les randonnées et bivouacs sont très populaires sur les réseaux sociaux et certains influenceurs l'ont bien compris. Ces derniers n'hésitent pas à partager des contenus qui montrent parfois des comportements inappropriés, voire dangereux alors que plusieurs département restent en vigilance face au risque d'incendies .

Dans une vidéo, un groupe d'hommes bivouaquent et cuisinent sur un feu improvisé en pleine forêt et à même le sol dans le parc national des Cévennes. Ces images auraient pu passer inaperçues mais ce randonneur est suivi par près de 6.000 personnes sur YouTube. Un comportement inadmissible pour Anne Legile, directrice du parc : "Le bivouac est interdit en cœur de parc et surtout, en cette période de sécheresse , il présente un risque très important. Donc, nous ne souhaitons pas que ces vidéos puissent être relayées et qu'elles puissent donner de mauvaises idées à d'autres personnes".

Deux ans de prison et 30.000 euros d'amende en cas de départ de feu

Et pour cause, le parc national déplore trois départs de feu en deux mois. De nombreuses vidéos similaires n'ont pas été retirées par certains influenceurs, malgré les demandes du parc qui en a averti YouTube et Instagram. "Nous avons discuté avec le procureur de la République qui a accepté de nous donner l'accord, de saisir YouTube et Instagram pour leur demander des coordonnées de ces personnes", explique Anne Legile.

Faire un feu dans un parc national ou une forêt est passible de deux ans de prison et 30.000 €...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles