Incendies en Gironde: la solidarité s'organise pour aider les sinistrés et les pompiers

Un pompier dans un secteur touché par le feu près de la plage du lac de Cazaux, à la Teste-de-Buch, en Gironde, le 15 juillet 2022 - THIBAUD MORITZ © 2019 AFP
Un pompier dans un secteur touché par le feu près de la plage du lac de Cazaux, à la Teste-de-Buch, en Gironde, le 15 juillet 2022 - THIBAUD MORITZ © 2019 AFP

Pendant que les soldats du feu continuent de lutter contre les flammes en Gironde, la solidarité des locaux ne faiblit pas. Depuis quatre jours, les forêts brûlent près de la commune de Landiras et de celle de La Teste-de-Buch, ravageant 7300 hectares de pins. Dans ces conditions dramatiques, de nombreuses initiatives se mettent en place.

Pour venir en aide aux sinistrés d'abord. Depuis mardi, plus de 10.000 personnes ont été obligées d'être évacuées de leur domicile, ou des campings locaux. Ils sont nombreux à avoir été dirigés vers le Parc des Expositions de la Teste-de Buch pour être pris en charge. Là-bas, il leur est proposé de passer la nuit sur place, ou d'aller chez l'habitant. Car de nombreuses personnes viennent proposer leur logement spontanément.

"La solidarité est exceptionnelle", témoigne au micro de BFMTV Pascal, élu de la commune en charge de la gestion des sinistrés. "On a eu près de 500 personnes qui sont venues proposer leur logement pour dire qu'ils pouvaient accueillir des familles, les animaux aussi... Aujourd'hui, nous avons quasiment plus d'offres que de demandes!"

Des boxes à disposition des animaux

Et cette aide de la part des habitants ne se limite pas aux seuls sinistrés. Les appels se multiplient également sur les réseaux sociaux pour organiser l'accueil d'animaux contraints, eux aussi, d'évacuer pour échapper aux flammes. Dans les colonnes de Sud Ouest, Philippe, propriétaire du centre équestre du Val Tursan, se dit rassuré. Lui, n'a pas encore eu besoin d'évacuer ses bêtes, mais a déjà été témoin d'une vague de soutien.

"J'ai reçu beaucoup d'appels depuis le démarrage des incendies pour me proposer de l'aide si je dois évacuer mes chevaux", témoigne-t-il dans le quotidien régional.

Ludivine Guichon par exemple, propriétaire du poney-club de La Voile, à Cabanac-et-Villagrains, fait partie de ceux qui ont décidé de mettre leurs terrains et leurs boxes à disposition. Depuis le début de la semaine, elle a déjà recueilli dix chevaux, les ânes et les chèvres des habitants des villages aux alentours.

Des vivres pour les pompiers

Dans la commune de Landiras, très proche des incendies... C'est aussi pour aider les pompiers que les habitants se mobilisent. Les riverains, mais également certains restaurateurs, ont décidé d'apporter de la nourriture aux soldats du feu, comme le relate Le Républicain Langon.

Très vite, les dons se mettent en place, et Dominique Chanteloube, habitant de la commune, a pour mission dans la foulée de livrer les vivres aux sapeurs-pompiers.

C'est normal de ravitailler ces personnes qui œuvrent pour nous, pour sauver notre territoire", témoigne-t-il auprès du journal local. "Pastèques, melons, pommes, bananes, pâtisseries et charcuteries sont arrivés sur les lieux pour apporter du réconfort aux pompiers. Il y a beaucoup d'entraide, c'est très bien!"

Même le pizzaiolo de la commune a choisi d'aider, en apportant aux sapeurs-pompiers quelques pizzas. Des attentions qui pourraient se révéler déterminantes au cours des prochains jours. Avec des températures toujours caniculaires annoncées dans le sud-ouest pour ce week-end et une forte sécheresse, les difficultés sont nombreuses pour maîtriser les flammes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles