«Il faut que ça redémarre», en Gironde, le tourisme à l'arrêt à cause des incendies

© Valentino BELLONI / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

En Gironde, la situation continue de s'améliorer ce matin sur le front des incendies, malgré quelques reprises de feu hier. En effet, à Landiras et à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon, les deux feux sont désormais "fixés" . Mais après avoir vu les images de la dune du Pilat dans la fumée, les forêts calcinées, les touristes évacués, les vacanciers hésitent à venir passer leurs vacances dans la région.

>> À LIRE - Bassin d'Arcachon : les hôteliers déplorent un grand nombre d'annulations après les incendies

Les commerçants constatent une désaffection touristique

Avec une activité touristique qui a chuté de 40% en quelques jours, la désaffection est visible et soudaine. Annulations dans les hôtels, plages désertes, calme plat dans les commerces... Les commerçants d'Arcachon constatent le coup d'arrêt provoqué par les incendies dans la région, comme Laëtitia, vendeuse de glaces à Arcachon "C'est la première saison où il n'y a pas un quart d'heure de queue pour prendre une glace. On l'a ressenti brutalement quand on a eu la vague de fumée due aux incendies. Il faut que ça redémarre"

Un coup dur également pour les producteurs d'huîtres, comme l'explique Olivier Laban, le président des ostréiculteurs du bassin d'Arcachon : "Les dégustations sont forcément impactées, tout comme les ostréiculteurs qui vendent des huîtres à des restaurateurs, à des grandes surfaces, etc. Dans la mesure où il y a une baisse de fréquentation sur le bassin d'Arcachon, il y a une baisse de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles