Incendies en Gironde : dans l'attente de retrouver leur maison, les habitants s'impatientent

Autour de Landiras, 2.400 habitants des communes de Cabanac et Vallagrains ainsi de que plusieurs hameaux de la commune de Saint-Magne ont été autorisés jeudi soir à rentrer chez eux. Mais pour tous les autres, il faut encore s'armer de patience. À Balizac, qui a été évacué en début de semaine, la mairie est submergée par les appels d'habitants qui veulent regagner leurs maisons et qui sont parfois à bout de nerfs.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Ça n'arrête pas"

"Ce ne sera pas dans l'immédiat parce qu'ils veulent attendre que le feu soit vraiment maîtrisé", répond au téléphone, Cindy, la secrétaire de mairie. Les habitants appellent, ils veulent, eux aussi, rentrer chez eux. "Ça n'arrête pas. Ils veulent rentrer chez eux et ils ne comprennent pas que ce n'est pas la mairie et encore moins la secrétaire de mairie qui décide", s'agace-t-elle.

Des habitants qui pensent que la situation s'est améliorée, "sauf que non" soutient Cindy. "Ce n'est pas le cas et ils ne sont plus très patients donc ils ne sont pas très gentils."

"On ne vous a pas crié dessus"

"On ne vous a pas crié dessus", précise un habitant qui vient de recevoir une dérogation d'une demi-heure pour nourrir son chat. Quelques minutes auparavant, le ton est monté au téléphone avec la secrétaire. "C'est juste que je parle fort", ajoute-t-il. "Allez, dépêchez-vous parce que le compteur tourne", l'interrompt la secrétaire.

>> LIRE AUSSI - Incendies en Gironde : ces bénévoles, artisans et...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles