Incendies en Gironde : les feux progressent moins vite mais «nous ne sommes pas confiants»

© PHILIPPE LOPEZ / AFP

L'espoir d'une bonne nouvelle naît enfin en Gironde où le président de la République, Emmanuel Macron , est attendu cet après-midi. Les feux de Landiras et de La Teste-de-Buch progressent moins vite ce mercredi, à la faveur de conditions météorologiques plus fraîches puisque le mercure flirte avec les 24 degrés seulement, contre plus de 40 degrés lundi.

Aucun changement dans le dispositif des pompiers

Un ciel nuageux, quelques fines et rares gouttes de pluie, on voudrait croire que le début de la fin de cet incendie hors normes arriverait. Toutefois, le colonel Olivier Chavanne souligne qu'il est beaucoup trop tôt pour baisser la garde et se réjouir. "Il n'y a pour l'instant aucun changement dans le dispositif. Nous restons extrêmement prudents. Nous poursuivons les mêmes actions qui se sont produites. Nous ne sommes pas confiants", annonce-t-il.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Nous savons très bien que les éléments peuvent basculer en quelques secondes... On l'a vécu depuis une semaine et on reste attachés à cette vigilance", ajoute-t-il. "Nous avons deux actions que nous essayons de pérenniser et de faire en sorte qu'elles deviennent définitives : empêcher que le feu ne progresse vers nos amis landais et de faire en sorte que les habitations qui sont au nord et au sud-est de notre zone d'incendie soient définitivement protégées."

Ce qui est important, insistent les pompiers, ce ne sont pas les reprises de feu, mais surtout le périmètre de l'in...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles