Les incendies de Gironde expliqués en cartes et chiffres

À la mi-juillet, le nombre d'hectares brûlés en 2022 est déjà supérieur aux 16 années passées. La faute, notamment aux deux gigantesques feux de forêt qui ravagent la Gironde. (Photo: Le HuffPost)
À la mi-juillet, le nombre d'hectares brûlés en 2022 est déjà supérieur aux 16 années passées. La faute, notamment aux deux gigantesques feux de forêt qui ravagent la Gironde. (Photo: Le HuffPost)

Plus de 27.000 hectares ont déjà été brûlés par les deux gigantesques feux de forêt. En quelques jours, les surfaces incendiées sont déjà plus élevées que celles des années précédentes.

FEUX DE FORÊTS - Depuis le 12 juillet, la Gironde brûle. 19.300 hectares de forêt ont déjà été dévastés par les deux incendies qui touchent Teste-de-Buch, près d’Arcachon, et les communes autour de Landiras. Si l’on est encore loin du “grand incendie” qui avait touché la Gironde en 1949 et brûlé 50.000 hectares, ces feux de forêt sont exceptionnels.

Ils sont notamment le résultat d’une longue sécheresse couplée à une canicule sèche (et le réchauffement climatique n’y est pas pour rien), auquel il faut rajouter l’agrandissement des forêts françaises et leur “continuum” permettant aux feux de se répandre.

Surtout, ces deux incendies géants ne sont pas les seuls de l’année. Ce mardi 19 juillet, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a annoncé devant les députés que plus de 27.000 hectares de forêt ont déjà brûlé depuis le début de l’année partout en France, avec 3500 départs de feu déclarés.

Pour bien se rendre compte de ces chiffres, il peut être utile de les comparer à ceux de ces dernières années, grâce à la base de données sur les incendies de forêts en France (BDIFF), qui recense les départs de feux et les surfaces brûlées depuis 2006.

Comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous, l’année 2022 est déjà, au 19 juillet, la pire de celles comparables grâce à ces données. Depuis 2006, ce sont en moyenne 9780 hectares de forêts qui partent en fumée chaque année, avec 2600 départs de feu.

Il faut bien comprendre que la plupart des incendies sont en général de faible ampleur. Sur l’ensemble des données, soit 41.587 départs de feu enregistrés, on dénombre seulement 21 incendies ayant brûlé plus de 1000 hectares de forêt. Le plus grand enregistré depuis 2006 a eu lieu l’année dernière à Gonfaron dans le Var. 6832 hectares de forêt avaient été carbonisés. En moyenne, un départ de feu brûle 3,76 hectares.

Situation exceptionnelle en Gironde

Même si le plus grand incendie français a eu lieu en Gironde, le territoire est ces dernières années moins touché que les départements du pourtour méditerranéen, selon les données de la BDIFF. Depuis 2006, 408 hectares de forêt sont brûlés par an en moyenne. 2017 fut la pire année, avec 1170 hectares.

19.300 hectares, c’est plus que l’ensemble de la ville d’Aix-en-Provence, l’une des plus étendues de France. C’est aussi beaucoup plus que Paris intra-muros, comme vous pouvez le voir ici.

Mais la situation actuelle n’est malheureusement pas si étonnante que ça... et ne risque pas de s’améliorer. Dans un rapport gouvernemental de 2010 analysant l’impact du réchauffement climatique sur les feux de forêt, expliquait que le risque allait s’aggraver dans plusieurs zones, notamment dans le sud-ouest autour de Bordeaux.

La carte ci-dessous permet de comparer la situation de référence du rapport (1998-2008; à gauche) aux prévisions de 2040 (à droite).

À voir également sur Le HuffPost: À cause des incendies en Gironde, Bordeaux se réveille dans le brouillard

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Incendies en Gironde : la France manque-t-elle de moyens ? - 19/07

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles