Incendies en Gironde: la dune du Pilat grandement fragilisée par les feux de forêt

Les feux ont ravagé la forêt des Landes (sud-ouest de la France) jusqu'au pied de la dune du Pilat. Aujourd'hui, sans cette barrière naturelle, la plus haute dune d'Europe, ses 100 mètres de haut et 55 millions de mètres cube de sable, pourraient désormais menacer les environs.

Que va devenir la dune du Pilat sans la forêt qui la ceinturait ? Les premières évaluations n'ont pas encore débuté, mais pour Élodie Martinie-Cousty, pilote de réseau Océans, mers et littoraux chez France Nature Environnement, le risque est que cette énorme masse de sable engloutisse une partie du paysage.

« Tout le Bassin d'Arcachon est un immense massif dunaire, ce n'est pas juste la dune du Pilat, explique-t-elle. Planter cette forêt, c'était pour fixer la dune. Mais même avec la forêt, la dune avançait. Tous les ans, elle avance de trois ou quatre mètres, et là, je crois qu'elle avancera beaucoup plus vite ».

Les autorités devront donc décider comment replanter la forêt. Mais pour Élodie Martinie-Cousty, une autre possibilité est aussi de laisser la nature choisir. « Peut-être qu'il faudrait des forêts qui ne soient pas des forêts que l'on va cultiver. Il faudra sans doute qu'elles soient plus résilientes. Laisser les forêts en libre évolution, c'est-à-dire regarder derrière la dune comment la forêt qui a brûlé va se régénérer toute seule ».

Plutôt qu'une forêt plantée d'une seule espèce, Élodie Martinie-Cousty estime qu'une variété d'arbres qui poussent naturellement pourraient reconstituer un écosystème plus riche, mieux à même de s'adapter au changement climatique et aux sécheresses et canicules à venir.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles