Incendies en Gironde: le combat contre les flammes "devient très éprouvant" pour les pompiers

Des infirmiers sont sur place pour veiller à la santé physique et psychologique des pompiers qui tentent depuis une semaine d'éteindre les incendies dans le département.

Cela fait près d'une semaine qu'ils luttent avec acharnement contre les flammes en Gironde. 1700 pompiers venus de différentes casernes sont toujours mobilisés à Landiras et La Teste-de-Buch alors que le feu a repris de la vigueur dans la nuit de dimanche à lundi.

Si la fatigue commence à se faire ressentir, il n'est pas question pour eux de relâcher les efforts. "On réfléchira après à la fatigue", commente l'un d'entre eux au micro de BFMTV.

"C'est important aussi de se reposer"

Les pompiers luttent plusieurs heures de suite avant de prendre une pause, et certains sont même parfois éveillés depuis plus de 24 heures. Alors des espaces de repos ont été aménagés sur la base logistique de La Teste-de-Buch.

"On peut dégrafer un peu la veste et puis se mettre au frais car c'est important aussi de se reposer, avec des chaleurs comme ça, ça devient très éprouvant" explique le lieutenant Fourny, officier logistique du SIDS33.

La Gironde connaît en effet un épisode de canicule depuis plusieurs jours. Le département a d'ailleurs été placé en vigilance rouge canicule par Météo France. Ce lundi marquera "le point culminant" de cet épisode, selon l'institut, avec des maximales pouvant atteindre 43 voire 44°C au sud du département.

"Si on les laisse faire, on ne les arrête pas"

Aux côtés des pompiers, des infirmiers sont sur le terrain pour surveiller leur état de santé physique et psychologique.

"Si on les laisse faire, on ne les arrête pas", prévient Fabien Senet, infirmier sapeur-pompier du SDIS 33. C'est pourquoi il essaie d'aller les voir "dès qu'ils ont 5 minutes de pause, lorsqu'ils font le plein du camion".

Il explique aller "discuter avec eux pour vérifier leur état de santé, leur état physique, leur état moral, leur état de fatigue, et c'est l'ensemble qui nous donne des petits indices qui disent 'ces agents là sont fatigués'".

Les pompiers peuvent aussi compter sur la solidarité des locaux qui leur apportent des boissons fraiches. Depuis le début des incendies, quatre d'entre eux ont été légèrement blessés, selon la préfecture.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Incendies en Gironde: la situation reste très critique, 200 pompiers supplémentaires dépêchés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles