Incendies en Gironde : cela aurait-il pu être évité ?

Emmanuel Macron était mercredi en Gironde, à la rencontre des pompiers qui luttent contre les incendies depuis neuf jours maintenant. "Ce sont des héros absolus", a déclaré le chef de l’État. Ces feux auraient-ils pu être évités ? Pour Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, invité d'Europe 1 jeudi, "les incendies de forêt ne sont pas des phénomènes nouveaux".

"Construire le jour d'après"

"C'est très difficile, dans un moment comme celui là, de dire ce qu'on aurait pu éviter. En tout cas, ce qu'on a fait, c'est de faire en sorte de mobiliser le maximum de moyens possibles face à ces feux", a-t-il poursuivi au micro d'Europe 1. "La grande difficulté, c'est d'avoir des feux qui se multiplient à plusieurs endroits et dans des endroits qui sont inhabituels et des endroits qui n'avaient pas forcément prévu les moyens de lutte", a affirmé Marc Fesneau au sujet du feu qui ravage les monts d'Arrée .

>> Retrouvez l'entretien tous les matins à 8h13 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Sur place, le président de la République a déclaré qu'il fallait "construire le jour d'après". Il a aussi annoncé un grand chantier national pour replanter la forêt. Un plan précisé par le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire jeudi matin sur Europe 1.

>> Plus d'informations à suivre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles