Incendies : des expats viennent en aide aux pompiers

Photo : Patricia De Melo MOREIRA / AFP

L’Europe de l’ouest subit actuellement une vague de chaleur qui dépasse les records et les pompiers peinent à contenir la propagation des feux de forêt. Au Portugal, plus de 30 000 hectares ont brûlé, des milliers de personnes ont été évacuées et les autorités ont recensé plus de 1 000 morts. En Algrave, à Vale do Lobo, “les services de secours sont tellement surchargés que la majorité des pompiers qui travaillent pour protéger [les résidences secondaires luxueuses de la ville] sont des réservistes bénévoles. Un groupe improbable de volontaires les soutient : 25 “gardiens du feu” composé d’une majorité de retraités expatriés,rapporte le quotidien britannique The Times.

Le groupe de volontaires, appelé “Association d’alerte aux incendies de forêt” est en activité de mai à octobre. Les membres se relaient pour surveiller les incendies en temps réel en s’appuyant sur les rapports des habitants et sur un réseau de caméras dans les forêts. “Tous les signes précurseurs d’un incendie sont répertoriés dans une base de données nationale, ce qui aide les pompiers dans leurs interventions, ” explique The Times.

L’association distribue également des produits de première nécessité aux pompiers volontaires, appelés bombeiros, qui travaillent toute la nuit. Ces derniers “gagnent environ 7 euros de l’heure et sont censés travailler deux jours supplémentaires par mois bénévolement pendant l’été, ” précise le quotidien.

De plus, ces “gardiens du feu” expatriés répondent aux questions des habitants qui sont sur place mais aussi aux propriétaires de maisons secondaires, restés au Royaume-Uni et qui s’inquiètent pour leur résidence.

Une expatriée britannique à l’origine de l’initiative

Debby Burton, une expatriée de 59 ans a créé l’association après les incendies de 2016. “Tout a commencé par une page Facebook sur laquelle les résidents anglophones pouvaient s’envoyer des messages pour signaler qu’ils voyaient de la fumée […] Je suis allée demander à la caserne de pompiers de mon quartier ce dont ils avaient besoin et ils m’ont répondu : “de tout”. Ils sont vraiment les Cendrillon du Portugal, ” raconte Debby Burton.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles