Incendies en Australie : "Ils nous ont dit de quitter le village, parce qu’ils pensent que le feu va arriver, alors on est parti"

Gaële Joly

Le sud-est de l'Australie brûle, suffoque sous une épaisse fumée noire. Samedi 4 janvier, la moitié des 137 feux déclarés dans le sud-est du pays sont hors de contrôle, le vent continue de souffler, et la température dépasse les 40 degrés. En proie à des incendies dévastateurs depuis le mois de septembre, le pays vient de connaître sa plus grande opération d'évacuation, 100 000 personnes ont dû fuir leurs maisons.



A Canberra, un gymnase en bordure de la ville a été transformé en centre d'hébergement d'urgence. Ici, les réfugiés ont les yeux rivés sur leurs téléphones. Grâce à une application, ils peuvent suivre l’avancée des brasiers. Sylvio et sa femme Christine ont reçu l'ordre vendredi matin d’évacuer leur village des Snowy Montains, situé à une heure de Canberra, asphyxié par les fumées. "Ils ont dit qu’on devait quitter la commune, parce qu’ils pensent que le feu va arriver dans le village, alors on est parti", explique Silvio. A ses côtés, sa femme Christine craint de perdre sa maison. "C’est une possibilité, ça devient jaune regardez, c’est très mauvais signe !" dit-elle, des larmes dans la voie, catastrophée par l’avancée des flammes figurée par une couleur jaune sur l’application de son téléphone.

Le problème c’est quand le feu 'jump', il peut sauter 20 kilomètres.

Silvio, évacué de son village

à franceinfo



Makushla, elle, est coincée ici à Canberra, alors que ses quatre enfants, âgés (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi