Incendies en Australie : le désastre de Kangaroo Island

Alors que les feux ravagent toujours l’Australie, Kangaroo Island, véritable réserve pour les animaux sauvages a été détruite en grande partie. Certaines espèces pourraient disparaître définitivement.

Une île partie en fumée. Kangaroo Island, en Australie-Méridionale, dernier refuge pour de nombreuses espèces sauvages d’Australie, a été détruite en partie par les incendies qui ravagent le pays depuis plusieurs semaines. Des grandes étendues verdoyantes qui surplombaient la zone, il ne reste plus rien. Les arbres, la végétation… tout a brûlé. Dans cette localité où vivent 4500 âmes, deux d’entre elles ont trouvé la mort, un père et son fils. Et des centaines, peut-être des milliers d’animaux. Les flammes ont détruit le Flinders Chase National Park, sanctuaire pour koalas, kangourous, marsupiaux et de nombreux oiseaux rares. «Dans des endroits comme Kangaroo Island, où une grande partie du paysage a été brûlé de manière vraiment homogène et extrême, certaines espèces végétales et animales… peuvent avoir été complètement éliminées», explique à ABC le professeur John Woinarski.

Avant les incendies, l’île comptait environ 50 000 kangourous et koalas, ces derniers y étant protégés des infections à chlamydiae qui les déciment ailleurs dans le pays. Quant aux dunnarts de Kangaroo Island, une espèce de souris marsupiale déjà en danger, ils pourraient n’avoir pas survécu aux flammes, trop petits pour réussir à s’enfuir à temps. Heidi Groffen, écologiste et membre de l’association «Kangaroo Island Land for Wildlife», indique que même si ces petites souris ont réussi à survivre «il n’y a plus de nourriture pour elles ici». «Nous espérons en récupérer quelques-unes pour(...)


Lire la suite sur Paris Match