Incendie dans le Var : 2 morts, le feu n'est toujours pas « stabilisé »

·1 min de lecture
Une enquête est ouverte auprès du parquet de Draguignan, qui a communiqué sur la découverte d'un corps entièrement calciné à Grimaud, un village dans le massif des Maures.
Une enquête est ouverte auprès du parquet de Draguignan, qui a communiqué sur la découverte d'un corps entièrement calciné à Grimaud, un village dans le massif des Maures.

Le bilan s'alourdit. Le plus gros incendie de l'été en France, dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, sur la Côte d'Azur, a fait deux morts, a annoncé le préfet du Var, ce mercredi 18 août. Parmi ces deux victimes, « il y a au moins un homme », a précisé le préfet Evence Richard lors d'une conférence de presse au poste de commandement du Luc. Une enquête est ouverte auprès du parquet de Draguignan, qui a communiqué sur la découverte d'un corps entièrement calciné à Grimaud, un village dans le massif des Maures.

Ce mercredi, les enquêteurs de la gendarmerie travaillaient à l'identification du cadavre, dont « aucun élément ne peut nous permettre d'indiquer s'il s'agit d'un homme ou d'une femme », a précisé le procureur Patrice Camberou. « Le logement a été entièrement détruit par le feu », a-t-il ajouté. Une jeune femme est portée disparue depuis lundi soir alors qu'elle séjournait dans un gîte à Grimaud. Selon plusieurs proches, la seconde victime serait bien cette touriste francilienne de 32 ans.

À LIRE AUSSILe phénomène des mégafeux en France

700 pompiers mobilisés

Contactée par l'AFP dans l'après-midi sur Facebook, une jeune femme proche de la disparue confirmait ce mercredi soir sur le réseau social la mort de son amie. Ce décès était également confirmé par son frère, dans un post titré « adieu petite s?ur ». Contacté par l'AFP, le procureur de Draguignan, Patrice Camberou, n'a pas pu confirmer cette information, le corps n'ayant pas été encore formellement [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles