Incendie de Paradise, Californie : comment Brad a sauvé sa maison avec un tuyau d'arrosage

France 2

"Quand le vent s'est levé, raconte-t-il, ces maisons, celles-ci, celles-là, celles là-bas, toutes sont parties en flammes en même temps." Dans ce quartier de mobile homes réduit en cendres par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie, une seule habitation tient encore debout : celle de Brad.

Avec son fils Mike, il a choisi de rester pour affronter le feu. Mike était posté sur le toit avec un tuyau d'arrosage, et son père à distance de la maison, courant "arroser dès qu'il y avait du feu quelque part". "Quand ça devenait vraiment brûlant, je me jetais par terre en m'aspergeant, dit-il avant de joindre le geste à la parole. Je faisais ça toutes les cinq minutes."

"De toute façon, on serait sans doute morts si on avait tenté de partir"

"C'était dingue de rester !" s'exclame Yvan Martinet, le journaliste d'"Envoyé spécial". "Non, je vais bien, je ne suis pas brûlé", répond Brad. Le danger était pourtant d'autant plus grand que "pendant que ça brûlait, raconte-t-il, on avait des balles comme ça [il en a gardé une] qui passaient au-dessus de nos têtes"… à cause d'un garde-meubles du quartier où quelqu'un entreposait des armes et des munitions.

"Le plus effrayant, dit Brad, tandis que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi