Incendie de Lubrizol : La société conteste sa mise en examen en raison d'« irrégularités de procédure »

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

ENQUETE - Lubrizol avait été mis en examen à la suite de l'incendie de son usine à Rouen en septembre 2019

La société Lubrizol, mise en examen à la suite de l’énorme incendie de son usine à Rouen en septembre 2019, dans lequel ont brûlé près de 10.000 tonnes de produits chimiques, a introduit une requête en nullité afin d’obtenir l’annulation de cette mise en examen, a-t-on appris mardi. La société Lubrizol est mise en examen pour « déversement de substances nuisibles » et pour des manquements ayant porté une « atteinte grave » à l’environnement.

Par cette requête, déposée en août auprès du tribunal de Paris en charge du dossier, Lubrizol « entend dénoncer les irrégularités de procédure dont elle a été victime et solliciter la nullité de divers actes de procédure et de sa mise en examen », selon ce document que l’AFP a pu consulter.

Lubrizol dénonce « un défaut d’impartialité »

« Les conditions dans lesquelles se sont déroulées la procédure d’inspection diligentée » par la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), « l’enquête de flagrance et l’enquête préliminaire ont porté une atteinte grave au principe fondamental du droit à un procès équitable et aux intérêts de Lubrizol France », fait valoir la requête.

La société (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Toulouse : Pour les riverains de Fondeyre, le départ d'une entreprise Seveso est un signal pour celui du dépôt Esso
Toulouse : En cas de catastrophe chimique, le Samu se dote d’un super (et unique) camion de décontamination
Incendie de l’usine Lubrizol : Une manifestation à Rouen, un an après
Seine-Maritime : Un obus découvert sur un site de Lubrizol, le deuxième en quelques semaines