Incendie dans l'Hérault: des mariés et leurs convives évacués en plein repas

Quelques 280 personnes ont dû être évacuées face à la virulence de l'incendie dans l'Hérault ce juillet 2022. - Sylvain THOMAS
Quelques 280 personnes ont dû être évacuées face à la virulence de l'incendie dans l'Hérault ce juillet 2022. - Sylvain THOMAS

Après des feux historiques en Gironde, c'est maintenant l'Hérault qui est touché par un incendie ravageur. Le feu s'est déclenché ce mardi et a déjà brûlé 1000 hectares en 24 heures.

Les mariés et leurs invités évacués en urgence

Quelque 280 personnes ont dû être évacuées en urgence face à la rapidité de propagation des flammes. Le feu a notamment atteint le village d'Aumelas. À quelques pas de la commune, le Château Bas, domaine viticole qui recevait à ce moment-là un mariage et ses 200 invités.

"À 14h30, la gendarmerie et les sapeurs-pompiers m'ont demandé de stopper le mariage et de demander aux gens de quitter les lieux", racontre le propriétaire Geoffroy d'Albenas. "C'est ce que j'ai fait dans les dix minutes qui suivaient."

Le mariage avait commencé à midi. La fête devait durer deux jours pour le couple franco-brésilien et ses convives, mais a été rapidement écourtée en plein repas.

"Il y avait quand même beaucoup de monde et on voulait que les personnes soient en sécurité, pareil pour l’équipe qui travaille au vignoble", explique Geoffroy d'Albenas.

Les flammes ont approché le village

Le propriétaire est quant à lui resté sur les lieux de 15h à 19h30, entouré des pompiers. "C'est à cause des vents tournants que l'on a dû arrêter le mariage. Ils prennent la fumée du feu et la ramène à d'autres endroits, en l'occurence le château."

Les flammes ont tout de même avancé très rapidement et étaient à deux pas du village, à "700-800 mètres du château" estime le propriétaire.

Les invités et les mariés ont été évacués sur la route avec le reste des habitants d'Aumelas. Le Château Bas reste pour l'instant intact, mais a dû annulé plusieurs de ses événements à venir. "C’est un désastre de voir ça", conclut Geoffroy d'Albenas, impuissant.

Grâce au travail des pompiers, le feu ne progresse désormais plus, mais n'est toujours pas fixé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles