Incendie sur l'île grecque d'Eubée : les autorités déplorent une "catastrophe écologique"

LExpress.fr
Depuis mardi, des flammes pouvant atteindre 20 à 30 mètres de haut dévorent la réserve naturelle de l'île.

Quatre villages ont été évacués et les flammes dévorent une zone de 12 kilomètres : depuis mardi, les pompiers grecs se battent contre un violent incendie sur l'île d'Eubée, la deuxième par sa taille après la Crète, située à une centaine de kilomètres au nord-est d'Athènes.  

"C'est une énorme catastrophe écologique dans une forêt de pins unique", qui était restée "intacte" jusqu'à ce jour, a déploré le gouverneur régional sortant Costas Bakoyannis. "Les feux de forêt vont faire hélas partie de notre quotidien puisque le changement climatique touche aussi le sud de l'Europe", a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis à Psachna, une ville menacée la veille par les flammes. 

LIRE AUSSI >> La Grèce en proie aux flammes : plus de 50 incendies dus au vent et à la canicule 

Sous l'effet des rafales de vent, le feu, qui s'est déclaré en bord de route mardi à 3 heures du matin, s'est rapidement propagé à la végétation très dense et sèche du centre de l'île, où se trouve une réserve de faune et flore sauvages. Le sinistre a provoqué l'évacuation des villages de Kontodespoti, Macrymalli, Stavros et Platana, dans le centre de l'île, et de la ville de Psachna, ont déclaré les autorités. 

"Tout est brûlé"

"De Psachna à Kontodespoti et Makrymalli, tout est brûlé. Nous avons de la chance de ne pas avoir eu de pertes humaines", a rapporté Thanassis Karakatzas, un responsable de la protection civile. Thanassis Karakatzas a assuré, mercredi, sur la chaîne de télévision publique ERT, que "la zone des feux était désormais circonscrite" grâce notamment à "des vents d'intensité assez faible". 

"D'ici la fin d'après-midi, les habitants pourront rejoindre leur village, des agents de la compagnie d'électricité sont déjà au travail sur les lieux pour remettre le courant dans les habitations", a-t-il aussi précisé. Sur un terrain à la végétation dense, au relief accidenté et à l'accès ardu, les soldats du feu ont combattu toute la nuit des flammes de 20 à 30 mètres de haut. 

Les flammes ont d...Lire la suite sur L'Express.fr

Incendie sur l'île grecque d'Eubée : les autorités déplorent une "catastrophe écologique"

0,9 °C relevés lundi matin dans une commune de Lozère

Aux États-Unis, la Louisiane se prépare à affronter l'ouragan Barry

Réchauffement climatique : en 2050, il fera aussi chaud à Paris qu'à Canberra