Incendies en Gironde : «Quand on a su qu'on pouvait rentrer chez nous, on s'est mis à pleurer»

Le soulagement pour une partie des habitants en Gironde. Après plus d'une semaine loin de la maison, certains peuvent enfin regagner leur domicile . En tout, plus de 36.000 habitants et vacanciers avaient été évacués par prévention depuis le début des incendies. Les feux ne sont toujours pas fixés, mais ils ne progressent plus . La préfète de la Gironde a donc autorisé un peu plus de 10.000 personnes à regagner leurs logements dès hier soir, dans le secteur de Landiras et ce matin à Cazaux , près de La Teste-de-Buch.

Soulagement et émotion

"Pas question de prendre le moindre risque." C'est ce que répète la préfecture depuis les premières évacuations. Alors, le feu vert donné ce samedi matin aux 4.000 habitants de Cazaux pour retourner chez eux à partir de 9 heures montre qu'à défaut d'être fixé, l'incendie de La Teste-de-Buch, où 7.000 hectares ont brûlé, est désormais très bien contenu par les pompiers. Retrouver sa maison après l'avoir quitté précipitamment dans la fumée il y a neuf jours, c'est à la fois un soulagement et beaucoup d'émotion.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"Quand on a su qu'on pouvait rentrer chez nous, avec mon époux, on s'est mis à pleurer de joie et de soulagement de retrouver notre maison et Cazaux", raconte Michèle. "On a tellement eu peur pour notre forêt qui malheureusement a brûlé à moitié. Et pour notre village, on sait qu'on sera aux portes de Cazaux à 9 heures, mais on ne sait pas du tout comment ça va se ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles