Incendie en Gironde : un impressionnant tourbillon de feu à Saumos

En proie aux flammes après un été destructeur, la Gironde a perdu 1 800 hectares de végétation depuis le 12 septembre.

INCENDIE - Un phénomène naturel impressionnant. Alors que les flammes continuent de faire des ravages en Gironde, où un nouvel incendie, après les terribles feux de l’été, a déjà parcouru 1 800 hectares en un peu moins de 24 heures, de nouvelles images attestent de la violence de ce nouvel épisode destructeur dans le sud ouest.

Sur les images capturées ce mardi 13 septembre par les caméras d’un hélicoptère de France 3 Aquitaine, impossible de passer à côté de cette curiosité naturelle. Ce que le média local qualifie de « torchère » est une formation tourbillonnante de flammes apparue au-dessus du brasier, localisé sur la commune de Saumos, près de la station balnéaire de Lacanau.

Un phénomène plutôt rare dans l’Hexagone et généralement surnommé « tornade de feu » ou « diable de feu » outre-Atlantique, dont l’apparition résulte de la formation d’un tourbillon de vent auquel se combine débris et gaz combustibles pour former un vortex de flammes impressionnant.

Malheureusement, la présence de ce type de phénomène durant un incendie n’est jamais de bon augure pour la suite, puisque la formation de tornades de feu provoque généralement une intensification et une propagation des flammes.

540 personnes évacuées

En revanche, le nouveau bilan communiqué par les autorités ce mardi à la mi-journée ne correspond pas à une progression du feu depuis la nuit, mais à une estimation plus précise de la surface parcourue par les flammes, évaluée précédemment à 1 300 hectares.

En plus du bilan arrêté pour l’heure à 1 800 hectares, quatre maisons ont brûlé, ainsi que quelques granges et véhicules. Pour protéger la population, environ 540 personnes ont été évacuées depuis lundi soir, dans le centre bourg de Saumos et des hameaux de la commune voisine de Sainte-Hélène. « Les habitants ne peuvent pas revenir chez eux pour l’instant », a déclaré mardi le sous-préfet de Lesparre-Médoc, Fabrice Thibier.

« On a une météo très capricieuse », avec un vent de sud qui devrait reprendre dans l’après-midi et propager le feu plus au nord, « sur des zones où l’on a des points sensibles à défendre », a-t-il ajouté.

Des renforts venus des départements voisins et d’autres régions ont porté le nombre de pompiers mobilisés à près de 700, appuyés par 200 véhicules et des moyens aériens : 3 Canadair, 2 Dash, un hélicoptère bombardier d’eau lourd et un léger. Quelques habitations supplémentaires et un ranch ont d’ailleurs été évacués mardi matin, et d’autres évacuations pourraient avoir lieu si l’incendie prenait à nouveau de l’ampleur.

Des feux majeurs avaient déjà brûlé 30 000 hectares en juillet et en août en Gironde, à La Teste-de-Buch, au bord du bassin d’Arcachon, et à Landiras, à une quarantaine de kilomètres au sud de Bordeaux.

Lire aussi

Les fumées des incendies ont plusieurs couleurs, voici pourquoi

Incendies en Gironde : « Aucune inquiétude » pour les vins de Bordeaux

VIDÉO - Le département français de la Gironde de nouveau en proie aux flammes