Incendie dans le Gard: le feu est "fixé", 1000 hectares brûlés

L'incendie est toujours en cours dans le département, mais ne progresse plus ce samedi matin. 600 pompiers sont toujours mobilisés pour stopper les nouveaux départs de feu.

Les pompiers restent mobilisés. Le feu a été fixé dans le Gard vendredi soir, mais les soldats du feu sont toujours sur le front ce samedi matin, alors que l'incendie se poursuit. 1000 hectares de végétation ont brûlé ces derniers jours.

" (Les départs de feu) sont à peu contrôlés. Il y a en a 28 jeudi, 23 hier (vendredi ndlr)", indique Alexandre Pissas, président du SDIS du Gard ce samedi matin sur BFMTV.

"(L'incendie) de Bordezac est celui qui nous a le plus mobilisés, mais dès qu'il y en a un qui commence à être à peu près fixé, il y a en a un autre qui apparaît. Il y a eu celui de Sernhac hier qui a fait peur mais on est arrivé à le maîtriser", explique-t-il.

Le vent a soufflé toute la nuit dans le Gard, jusqu'à 70 km/h, un contexte extrêmement favorable à la reprise des flammes. Les pompiers ont d'ailleurs recensé deux nouveaux départs de feu dans la nuit de vendredi à samedi.

Ce samedi matin, le feu est fixé, c'est-à-dire qu'il est toujours actif, mais ne progresse plus. 600 hommes et femmes continuent de combattre les flammes en début de week-end. Ils étaient 750 au plus fort des incendies.

Des maisons évacuées à Sernhac

Sur la commune de Sernhac, dans le Gard, 7 hectares de végétation ont brûlé en tout, les incendies s'approchant parfois à seulement quelques centaines de mètres des habitations. Vendredi soir, les services municipaux de la commune ont procédé à quelques évacuations préventives, tandis que d'autres habitants sont restés confinés.

"Il y a eu beaucoup de fumée. (..) On a vu arriver le petit hélicoptère, suivi assez rapidement par le Dash, les pompiers et les gendarmes sont venus. Les canadairs tournaient, c'était assez impressionnant", raconte Marc, habitant de Sernhac à BFMTV.

Au total, 1000 hectares de végétation ont brûlé ces derniers jours, mobilisant 1200 pompiers, dont 600 du Gard, et 80 camions-citernes.

En plus du Gard, deux autres départements, l'Hérault et les Bouches-du-Rhône, restent placés en vigilance jusqu'à lundi, alors que les fortes chaleurs et le vent se font déjà sentir ce samedi matin.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Sud-est de la France : très fort danger d'incendies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles