Incendie d'un émetteur près de Limoges: 1,5 million de personnes privées de radio

·2 min de lecture
Un incendie a endommagé un émetteur radio situé aux Cars, près de Limoges (Haute-Vienne) lundi soir, privant 1,5 million de personnes de radio et de télévision numérique terrestre (TNT).

Un incendie, revendiqué par un comité "pour l'abolition de la 5G et de son monde", a endommagé un émetteur radio situé aux Cars, près de Limoges (Haute-Vienne) lundi soir, privant 1,5 million de personnes de radio et de télévision numérique terrestre (TNT), a-t-on appris mardi de sources concordantes.

"Le site de Limoges diffuse à 750.000 personnes mais il pilote d'autres sites, plus éloignées et ce sont bien 1,5 million de personnes qui sont concernées", a indiqué à un correspondant de l'AFP l'opérateur TDF.

Le feu a pris lundi soir "dans le fût d'un pylône au niveau d'une gaine électrique et s’est propagé verticalement à une hauteur de 100 m. L'intervention était technique et très compliquée", selon les pompiers.

Une vingtaine de pompiers, dont une équipe du Grimp (groupement d’intervention en milieu périlleux), a été déployée pour sécuriser l’intervention. Le pylône d’une hauteur de 230 m a été en grande partie détruit.

“L’hypothèse d’un incendie volontaire est privilégiée, deux départs de feux distincts ayant été constatés sur place”, selon une source proche de l’enquête.

L'incendie a été revendiqué par le "Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde" (CLA5GSM) dans un courriel adressé au quotidien Le Populaire du Centre. Il revendique "le sabotage de l’antenne des Cars" dans le cadre de l’opération "voix du vent et chants d’oiseaux".

"Malgré notre grand âge et notre connaissance de certains secrets, nous ne sommes pas puissantes, nous ne sommes qu’une poignée, pourchassées, terrifiées, mais nous vaincrons malgré notre faiblesse", est-il écrit. "Jamais l’Iphone ne réjouira l’humanité", ajoute ce comité.

TDF à annoncé avoir porte plainte contre X. "Au total 1,5 million de personnes sont coupées de toutes les chaînes de la TNT et de radio: les stations de Radio France, France Culture, France Inter, France Musique, France Bleu Limousin et Périgord" sur la Haute-Vienne, une partie de la Corrèze, de la Charente et du Nord-Dordogne.

L’incident a eu lieu la veille de la diffusion, pour la première fois, de la matinale radio de France Bleu sur France 3 Limousin. La matinale filmée de France Bleu Limousin a tout de même été lancée sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, mardi de 7h à 8h40.

L'émetteur de France 3, lui aussi situé en ville, n'a pas été touché par l'incendie, selon la radio.

fla-kap/ff/dlm