Incendie de Notre-Dame : les vitraux abîmés de la cathédrale bientôt restaurés

Dans le château de Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne), le laboratoire de recherche des monuments historiques étudie les vitraux de Notre-Dame de Paris abîmés par l’incendie, en vue de leur restauration. Après le sinistre, plus de 2 000 panneaux ont été retirés et doivent être inspectés à la loupe par les scientifiques. La composition chimique des dépôts retrouvés sur les vitraux est étudiée, puis il faudra les nettoyer, et trouver la technique adaptée selon le vitrail. Le plomb déposé par les ravages de l’incendie a déjà été enlevé sur deux vitraux du XIXe siècle. Une émotion particulière "C’est une forte émotion de travailler sur des vitraux qui ont été posés il y a plusieurs siècles. Retrouver les matériaux qui ont été utilisés par les maîtres verriers de l’époque, c’est toujours très émouvant", explique Barbara Trichereau, ingénieur d’études au pôle scientifique vitrail. La phase d’étude devrait encore durer quelques mois avant la restauration. Notre Dame pourra alors retrouver sa lumière.