Incendie de Notre-Dame : l'entreprise Le Bras Frères a déjà été impliquée dans un départ de feu sur chantier dans la Meuse

franceinfo
Si la présence de chantiers menés par l'entreprise lors des deux incendies peut poser question, il n'y a "aucun rapport entre les deux événements", a indiqué l'entreprise.

L'entreprise Le Bras Frères, basée à Jarny dans le Pays-Haut (Meurthe-et-Moselle), au cœur de l'enquête sur l'incendie de Notre-Dame de Paris, a déjà été impliquée dans un départ de feu dans la Meuse début avril, selon le magazine l'Express. Des informations confirmées à France Bleu Lorraine par un porte-parole de l'entreprise.

Le 1er avril, quinze jours avant l'incendie à Notre Dame, un départ de feu survient à la MJC de Belleville-sur-Meuse sur un chantier de rénovation mené par l'entreprise Le Bras Frère. Les dégâts sont minimes : un peu plus d'un mètre carré de toiture brûle sur le nouveau bâtiment, et le feu est vite maîtrisé par les pompiers. Si la présence de chantiers menés par l'entreprise lors des deux incendies peut poser question, il n'y a "aucun rapport entre les deux événements", a indiqué l'entreprise.

Les salariés partis avant le feu

Selon un porte-parole de Le Bras Frères, les salariés sont partis quinze minutes avant les premiers dégagements de fumée sur ce chantier. Une ressemblance donc avec le sinistre à Notre-Dame, où les ouvriers seraient partis avant la première alerte.

Mais le parallèle s'arrête là selon l'entreprise. Sur le chantier parisien, les salariés sont des échafaudeurs, et à Belleville-sur-Meuse des charpentiers. Dans cette commune les travaux ont repris dès le lendemain toujours (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi