Incendie de Notre-Dame: faut-il craindre un impact sur le tourisme parisien?

1 / 2

Incendie de Notre-Dame: faut-il craindre un impact sur le tourisme parisien?

L'incendie de Notre-Dame prive les touristes du monument le plus visité d'Europe. Les professionnels du tourisme réfléchissent déjà à des alternatives pour que la cathédrale reste un centre d'intérêt.

Depuis lundi soir, les touristes affluent aux abords de Notre-Dame pour photographie le monument calciné. S'ils ne peuvent plus entrer dans la cathédrale, le monument historique le plus visité d'Europe, Notre-Dame continue de provoquer de l'engouement.

Dans les boutiques de souvenirs près de la cathédrale, les produits à l'effigie du monuments se vendent comme des petits pains. "Vous voyez les cases vides ici, tout ça c'était des cartes postales de Notre-Dame mais je n'ai plus rien, tout est parti", explique une vendeuse. Même chose pour les statuettes représentant Notre-Dame, en rupture de stock. 

Mais à terme, l'incendie de Notre-Dame ne risque-t-il pas d'avoir un impact négatif sur le tourisme? Certains professionnels du tourisme veulent croire que non, Paris restant une destination avec de nombreux monuments et points d'intérêt pour les touristes. 

"Quoi qu'il arrive, Paris restera toujours Paris, la Tour Eiffel restera la Tour Eiffel, le Louvre restera le Louvre et nous prions, entre guillemets, pour que tout se passe le mieux possible pour Notre-Dame", souligne Arnaud Daniel, de la compagnie Batobus. 

Vers un ralentissement des réservations? 

Malgré tout, les visites guidées de Notre-Dame et autres attractions payantes représentaient 1 million d'euros de chiffre d'affaires pour le tourisme parisien.

"Avec le mouvement des gilets jaunes, on avait noté un ralentissement des prises...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi