Incendie du camp de Grande-Synthe : le maire refuse de céder à la colère

France 2

Des dizaines de baraquements sont en flammes. En quelques instants,

c'est tout le camp de Grande-Sytnhe qui s'embrase. Près de 250 abris de bois ont été réduits en cendres les uns après les autres, sous le regard de migrants qui vivaient ici. Ce gigantesque brasier a été allumé lors d'affrontements entre Afghans et Kurdes. Selon des témoins, certains migrants ont volontairement déclenché l'incendie.

4 millions d'euros partis en fumée

Il y avait ici 300 logements. Les flammes en ont épargné 70, mais l'ensemble du camp a été évacué. Construit il y a un an, il faisait office de modèle jusqu'ici. À l'origine du projet, Damien Carême, maire de la ville. Il refuse de céder à la colère : "On ne va pas se laisser guider par quelques imbéciles qui ont conduit à cet état-là, il faut continuer à oeuvrer". Le camp de Grande-Synthe avait coûté 4 millions d'euros à l'État.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Grande-Synthe : une mise en garde contre les incendies dès 2016
Moscou : visite sous tension du secrétaire d'État américain, Rex Tillerson
Europe : retour à la case départ pour des milliers de migrants afghans
Quatre questions sur le camp de migrants de Grande-Synthe et son avenir
Syrie : pour François Hollande, Bachar Al-Assad "porte désormais l'étiquette de massacreur chimique"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages