Incendie sur la Côte d'Azur: les pompiers redoutent le retour du vent

·2 min de lecture

Le feu, le plus important en France cette année, et qui a fait deux morts et détruit des milliers d'hectares de forêts, n'est pas encore totalement maîtrisé et le commandant Florent Dossetti, des pompiers du Var, redoute une reprise de l'incendie attisée par des vents d'ouest. 

Les pompiers, qui ont stoppé depuis vendredi la progression du feu dans l'arrière-pays de Saint-Tropez, sur la Côte d'Azur, ont appelé samedi à la vigilance avant un épisode de vent ce week-end sur le pourtour méditerranéen français.

Le feu, le plus important en France cette année, et qui a fait deux morts et détruit des milliers d'hectares de forêts, "n'est pas maîtrisé, on va continuer le travail sur les lisières pour le considérer maintenu dans son enveloppe, c'est une journée pour stabiliser", a indiqué à l'AFP le commandant Florent Dossetti, des pompiers du Var.

Lire aussi :Virginie, 32 ans, victime de l'incendie dans le Var

Les pompiers vont notamment poser "une barrière" de produits retardants, sur les lisières "du feu qui sont soumises à un risque de reprise avec le vent d'ouest", attendu en fin d'après-midi, mais surtout dimanche, a-t-il précisé.

Les effectifs mobilisés ont toutefois été réduits, passant de 1.200 à 800 samedi.

"On veut faire passer un message à la population: en cas de reprise, on pourrait être soumis à la même virulence qu'on a connu les jours précédents", a insisté le commandant. "Petit à petit, on va revenir à la normale mais on a encore plusieurs jours de travail", a-t-il insisté.

Parti d'une aire d'autoroute dans des circonstances encore indéterminées, le feu le plus important de France cette année a fait deux morts et brûlé 7.100 hectares de forêt, de vignes et de garrigues, dévastant notamment près de la moitié de la Réserve nationale naturelle de la plaine des Maures, un havre de biodiversité.

Plusieurs pays méditerranéens, d'Israël à l'Espagne, en passant par la Turquie, la Grèce ou le Maroc, ont été touchés par de graves incendies de forêt cet été, parfois très meurtriers comme en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles