Incendie dans les Bouches-du-Rhône : "On avait un très fort mistral, de la chaleur et de la sécheresse"

franceinfo
Incendies dans le Vaucluse : pas d'accalmie prévue

L'incendie qui a sévi dans les Bouches-du-Rhône entre Saint-Cannat et Eguilles, entre samedi 15 et dimanche 16 juillet, a ravagé 750 hectares de terrain. Face aux reprises d'incendie, le dispositif mis en place pour en venir à bout, dont 750 sapeurs-pompiers et 200 véhicules, a dû être étendu jusqu'à mardi soir. Sur Twitter, les pompiers des Bouches-du-Rhône ont déploré 80 feux en vingt-quatre heures, dont trois qui se sont étendus au-delà d'un hectare.

Comment expliquer que le week-end ait été si riche en départs de feux ? Jérôme Cerisier, prévisionniste pour MeteoGroup, répond aux questions de franceinfo.

Franceinfo : Quelles étaient les conditions météorologiques qui ont participé au déclenchement de l'important incendie dans les Bouches-du-Rhône, ce week-end ?

Jérôme Cerisier : Ce week-end, nous avions un très fort mistral qui soufflait à plus de 90 km/h, de la chaleur avec des températures qui dépassaient les 30 degrés et de la sécheresse de surface. Or, plus ces trois facteurs de vent, de chaleur et de sécheresse sont forts, plus les risques d'incendie sont élevés. Même si, bien sûr, un incendie ne part jamais spontanément. Il y a forcément un facteur déclencheur, que ce soit un geste humain ou la foudre.

La sécheresse et la chaleur sont-elles inhabituelles pour la saison ?

Ce sont des conditions tout à fait classiques, que l'on retrouve fréquemment en période estivale. Les températures, ce week-end à Marseille, étaient autour des 33 degrés. Ce sont des températures certes au-dessus des moyennes de saison, mais qui n'ont rien d'exceptionnel. Dans les régions méditerranéennes, on est en effet en déficit de précipitations, ce qui est assez récurrent l'été. C'est devenu habituel. On a aussi eu peu de pluie en hiver et au printemps. Dans le Sud-Ouest, la (...) Lire la suite sur Francetv info

Saint-Cannat : le dispositif anti-incendie reste en place "pour empêcher toute reprise"
Incendie : les pompiers restent mobilisés
Incendie : vigilance dans le sud
Incendie dans les Bouches-du-Rhône : un mégot à l'origine du feu
Les pompiers redoutent une reprise de feu à Saint-Cannat

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages