Incendie dans les Bouches-du-Rhône: un mégot a-t-il pu provoquer l'embrasement?

1 / 2

Incendie dans les Bouches-du-Rhône: un mégot a-t-il pu provoquer l'embrasement?

Le feu qui a brûlé 800 hectares à Saint-Cannat, dans les Bouches-du-Rhône, et qui est toujours en cours ce lundi, pourrait avoir été provoqué par un mégot de cigarette. Les explications des pompiers.

Quelque 800 pompiers poursuivent ce lundi leurs opérations d'extinction et de contrôle de l'incendie qui a brûlé 800 hectares à Saint-Cannat, dans les Bouches-du-Rhône, mais qui est stabilisé depuis dimanche soir. C'est le plus important incendie de ce début d'été. Le feu, qui a pris samedi, est probablement accidentel, a indiqué le parquet d'Aix-en-Provence, évoquant l'hypothèse d'un jet de mégot de cigarette en bord de route.

"Nous avons en l'état des investigations menées par la gendarmerie nationale, évacué, a priori, l'hypothèse d'un geste criminel, nous n'avons aucun élément qui permet de le corroborer", a précisé dimanche le vice-procureur Rémy Avon, ajoutant que "l'hypothèse naturelle, d'un orage de chaleur ou autre, (était) également exclue".

"L'hypothèse du mégot devient la plus probable"

"Au vu de l'endroit d'où c'est parti, on pense que c'est accidentel, il n'y a pas de dispositif de mise à feu qui ait été trouvé", a ajouté lundi le lieutenant-colonel Nicolas Faure. "Si on élimine au fur et à mesure" les autres pistes, "l'hypothèse du mégot devient la plus probable", a-t-il poursuivi. Le mégot aurait été jeté à proximité d'un champ de blé tout juste moissonné en bordure d'une route à la sortie de la ville. 

"Les gens ne sont pas conscients du danger", le feu a pris dans "quelques herbes sèches au bord de la route et après, très vite, il a pris un champ, il...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages