Incendie à La-Teste-de-Buch : dans une «colère noire», le maire demande des comptes

Depuis mardi, plus de 7.000 hectares de pins et de broussailles sont partis en fumée en Gironde. Parmi les communes les plus touchées, La-Teste-de-Buch, où 3.100 hectares sont partis en fumée. Les évacuations d'habitants et de hameaux se multiplient depuis jeudi soir sur place. Des témoins parlent de cauchemar, de situation post-apocalyptique. Le maire de la commune, Patrick Davet, dénonce quant à lui le manque d'entretien des parcelles forestières privées. Alors que les feux font encore rage, le maire a du mal à contenir sa colère.

"Je suis dans une colère noire"

"Ça fait chier". Le maire de La-Teste-de-Buch ne mâche pas ses mots. Ému, il fait état de sa commune, prise par les flammes. "Voir les baraques qui sont menacées, alors que certains ne sont pas là et sont en vacances et qu'ils ne sont pas sûrs de retrouver leur maison", se désole-t-il au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - «On a du mal à respirer», en Gironde, les incendies gâchent les vacances des touristes

Le maire s'indigne surtout du mauvais entretien des parcelles privées qui a favorisé la propagation des flammes. "Je suis dans une colère noire. Il y aura des comptes à régler par la suite. On ne fait pas assez en regardant la rivière et en prétextant que la forêt ne peut pas brûler. Regardez aujourd'hui, la forêt si elle ne peut pas brûler."

Face au désastre de l'incendie, Patrick Davet pointe surtout du doigt les particuliers qui n'ont pas nettoyés leurs hectares depuis des années. "Aujourd'hui, c'est les...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles