Incendie à Auriol : un début précoce de la saison des feux de forêt

Un massif réduit en cendres : l'incendie a parcouru 90 hectares sur la crête de la colline qui surplombe Auriol, dans les Bouches-du-Rhône. 24 heures après le départ du feu, les pompiers surveillent toujours la zone. Evacuée en urgence dans la soirée, mardi 6 avril, une habitante retrouve sa maison intacte. "Ça fait bizarre quand même, assez agréablement surprise, parce qu'on pensait que tout avait brûlé", explique cette dernière, rassurée. Un premier feu de forêt précoce C'est un fort mistral qui a propagé les flammes dans la soirée de mardi. Quatre Canadair et un Dash ont multiplié les largages pour les contenir. Près de 300 pompiers ont pris le relai au sol durant la nuit, pour s'avancer au plus près du brasier. L'incendie s'explique en partie par une sécheresse précoce : il a manqué 200 millimètres de précipitation dans l'année, soit un tiers de la pluie habituelle dans la région. La végétation en a souffert. "Vous voyez, [ce romarin] a fleuri, mais il est en manque d'eau, déjà, donc c'est anormal, commente le commandant Denis Bargès, pompier des Bouches-du-Rhône. Faire des feux de 90 hectares en avril, c'était très rare."