"Ils incarnent quelque chose, on les prend pour modèle" : 2020, année des sportifs engagés

Emma Sarango
·1 min de lecture

Kylian Mbappé qui proteste contre les violences policières, tout comme les basketteurs Rudy Gobert et Evan Fournier, Antoine Griezmann qui rompt son partenariat avec Huaweï pour dénoncer le sort réservé aux Ouïghours en Chine... Le modèle du "Gagne et tais-toi", longtemps appliqué aux sportifs, semble désormais dépassé. Car l'influence de ces femmes et de ces hommes ne cesse de croître, constate Jérôme Neveu, fondateur de l'agence Advent, spécialisé en marketting d'influence : "Dans les chambres d'enfant, il pouvait y avoir beaucoup plus de chanteurs, d'acteurs voire de mannequins. Dorénavant et depuis un certain temps d'ailleurs, il y a autant de sportifs. Ils incarnent quelque chose, on les prend pour modèles."

Des sportifs que l'on écoute davantage, à qui l'on tend plus volontiers le micro pour parler d'autres sujets que d'un résultat. Et si évidemment l'implication des athlètes dans le mouvement Black Lives Matter aux États Unis a pu avoir un impact, il ne faudrait pas imaginer que les Français ont attendu les Américains pour s'engager, nuance Jérôme Neveu. "Ça ne date pas d'hier. Il y a quand même beaucoup de sportifs qui sont parrains d'associations parfois très discrètes. Cela peut être pour des enfants handicapés, pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi