Inauguration. Le plus haut gratte-ciel résidentiel de l’UE se trouve à Benidorm, en Espagne

·1 min de lecture

Avec la flambée des cas de Covid-19 dans plusieurs régions autonomes espagnoles, la reprise du tourisme avance au ralenti sur la Costa Blanca, dans la région autonome de Valence. Mais la station balnéaire de Benidorm espère revivre grâce à son nouveau gratte-ciel, explique La Razón.

192 mètres de haut, une façade en verre couleur or et, tout là-haut, une sensation de vertige face à la vue imprenable sur la plage et les montagnes : bienvenue à l’Intempo, “le plus haut gratte-ciel résidentiel de l’Union européenne”, assure le quotidien espagnol conservateur La Razón.

Après des années de déboires immobiliers, le bâtiment a été inauguré au début de l’été 2021 à Benidorm, une station balnéaire de la région autonome de Valence, sur la côte orientale de l’Espagne. Il compte 52 étages, des ascenseurs supersoniques – qui montent à la vitesse de “4,2 mètres par seconde”, décrit le journaliste Ángel Nieto – et 256 appartements pouvant accueillir environ 700 résidents.

À lire aussi: Logement. En Espagne, des loyers en chute libre dans (presque) toutes les grandes villes

Au total, 40 % des logements ont déjà trouvé preneurs, dont les deux tiers sont des Espagnols. ​“Le moins cher ? 290 000 euros pour un appartement de 95 m2 entre les étages 1 à 6”, assure le journal promonarchie. Un appartement de 270 m2, au 45e étage, a quant à lui été cédé à “environ 2 millions d’euros à un homme d’affaires madrilène”.

À Benidorm, le tourisme souffre du Covid-19

L’ouverture des portes de ce gigantesque immeuble résidentiel coïncide avec une recrudescence des cas de Covid-19 en Espagne. À Benidorm, l’activité touristique souffre de la

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles