Inaction. Affaire Larry Nassar : le FBI savait, une “nouvelle trahison” pour les victimes

·1 min de lecture

Une première plainte contre l’ancien médecin sportif et délinquant sexuel Larry Nassar a été déposée dès 2015, soit plus d’un an avant les avancées de l’enquête qui l’a mené derrière les barreaux. Une information “traumatisante” pour les jeunes athlètes agressées, note USA Today, pour qui les forces de l’ordre ont choisi, une fois de plus, d’abandonner les victimes.

“Le FBI – l’agence en charge de faire respecter la loi la plus respectée des États-Unis – n’a rien fait”, déplore USA Today, pour aider les victimes de l’ancien médecin de l’équipe féminine américaine de gymnastique Larry Nassar, avant ses procès et ses condamnations en 2017 et 2018 à plusieurs centaines d’années de prison. À quelques jours des Jeux olympiques de Tokyo, un rapport à charge contre le Bureau vient d’être publié. Plusieurs agents fédéraux sont accusés d’avoir enfreint les règles et procédures en vigueur, d’avoir fait de fausses déclarations et d’avoir “très mal géré” l’affaire, “tout en laissant un prédateur sexuel en liberté et en lui permettant de continuer son règne de terreur”.

À lire aussi: Procès Larry Nassar : “Monsieur, vous ne méritez pas de pouvoir un jour sortir de prison”

Le document, publié mercredi 14 juillet, pointe surtout du doigt “l’inaction” de l’agence fédérale. Celle-ci a reçu des plaintes contre l’ancien médecin sportif dès 2015. Le délinquant sexuel a néanmoins pu continuer d’exercer pendant plus d’un an au contact de jeunes athlètes de l’Université du Michigan, dans un lycée et dans plusieurs clubs de gymnastique. “Plus d’un an”, répète le journal, dans un

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles