Inégalités et innovation : un cercle vicieux au cœur des travaux d'un jeune économiste français

·1 min de lecture

C’est une réflexion novatrice sur les inégalités. Xavier Jaravel, professeur à la London School of Economics, croise ses travaux sur les inégalités et ceux qui concernent l’innovation. Pour lui, les inégalités ralentissent l'innovation et celle-ci peut également être source d’inégalité. Le lauréat du prix du meilleur jeune économiste 2021 était l’invité de Matthieu Belliard dans la matinale d’Europe 1, mercredi, pour nous expliquer les ressorts de ce cercle vicieux.

Certaines personnes ne bénéficient pas de l’innovation, assure Xavier Jaravel. Ce manque d’accès à l’innovation creuse les inégalités. "Quand on est dans une société où il n'y a pas d'égalité des chances face aux métiers d'innovation (l’entreprenariat, la recherche par exemple), il y a un impact sur la croissance", expose l’économiste.

De fortes inégalités sociales bloquent l’accès à l’innovation

Et le fait est qu’aujourd’hui, tout le monde ne peut pas accéder à ces métiers de l’innovation. Selon les travaux de Xavier Jaravel, les personnes issues des 10% de familles les plus riches de la population ont dix fois plus de chances de devenir innovateur ou entrepreneur que quelqu’un issu d'une famille en dessous du seuil des 50% des foyers les moins aisés.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Toute une partie de la population est exclue de l’innovation, faute de réseau ou de moyens pour investir, par exemple. Et le système scolaire ne permet pas de corriger ces inégalités. "A performances ...


Lire la suite sur Europe1